10 Trucs pour faire du jardinage écologique

By | May 11, 2014

Jardinage écologique

La belle saison est commencée et nous aimons aller prendre de l’air frais. C’est surtout le moment de planifier la préparation de son jardin pour avoir de frais et bons légumes à portée de main! Pourquoi pas en profiter pour cultiver son jardin de façon écologique et naturelle. En plus d’améliorer votre alimentation vous contribuerez à réduire la pollution et agrémenterez votre cours arrière (ou avant si jamais la ville vous le permet! ). Nous avons trouvés quelques trucs pour vous aider à le faire dans le respect de l’environnement.

 

Utiliser des engrais naturels versus engrais chimique

Il existe une panoplie de produits d’engrais pour le jardin dont certains sont certifiés bio. Par contre, vous avez une solution économique, pratique et écologique à votre portée, le compostage! Bien que vous deviez attendre quelques mois avant que votre composte soit parfait, il serait bon, si ce n’est pas déjà fait, de commencer à composter vos résidus de tables au lieu de les jeter. Vous pouvez vous procurer un composteur chez votre quincaillerie locale et lire sur le sujet sur le site d’Équiterre .

 

Récupérer l’eau de pluie

Afin de réduire votre consommation d’eau, vous pouvez installer un récupérateur d’eau de pluie. Si possible évitez d’utiliser l’eau provenant d’un toit recouvert de bardeaux d’asphalte car certains produits chimiques se mélangent à l’eau de pluie. Il est possible d’en construire un à partir de baril ou contenant recyclé bien nettoyé ou vous en procurer à la quincaillerie locale ou auprès de certains commerces vendant des produits écologiques.

 

Arroser au bon moment

Il est préférable d’arroser votre jardin au bon moment afin de maximiser l’hydratation. En plein soleil au milieu de la journée n’est certes pas le moment propice car une bonne partie de l’eau s’évaporera rapidement. La fin de journée est idéale car c’est là où l’eau s’évapore le moins permettant ainsi de bien humidifier les plants et leurs racines.

 

Économiser l’eau

Biner le sol afin de défaire les canaux creusés par les organismes du sol et la croûte de terre plus dure. Ceci permettra à l’eau de mieux pénétrer dans le sol. Vous pouvez aussi ajouter du paillis organique près des racines des végétaux. Celui-ci limitera l’évaporation de l’eau en réduisant le contact entre le sol et l’air ambiant. Laissez le gaxon plus long pendant les mois les plus chauds afin qu’il fasse de l’ombre au sol. Utilisez un tuyau microporeux qui laissera l’eau couler lentement et de façon continue.

 

Des plantes pour éloigner les insectes nuisibles

Certains insectes sont malheureusement nuisibles pour votre jardin. Il est possible de les éloigner sans utiliser de produits chimiques dangereux. Dans votre potager, prévoyez des plants de coriandre à proximité de vos semences de carottes car ceci aidera à éloigner les mouches qui en rafolent. Le basilic est également un excellent ailié de l’aubergine. En plus d’améliorer le goût de la tomate, il éloigne la doryphore de vos aubergines. La tagette française est connue pour repousser les nématodes (petits verts) qui mangent les racines des tomates. Plusieurs autres plantes très utiles ont des propriétés fort utiles pour protéger votre potager.

 

Un insecticide naturel qui a du piquant

Bien que plusieurs recettes d’insecticides naturels existent, celui à base de piment de cayenne est l’un des plus efficaces. Broyez 1 piment de cayenne séché et mélangez à 1 litre d’eau avec 1 cuillérée à thé de savon à vaisselle écologique. Laissez reposer 12 heures au frais et à l’abri de la lumière. Pulvérisez-en sur les plants pour lutter contre plusieurs insectes tels les pucerons, fourmis, chenilles et acariens.

 

Faire du troc de semences!

Si le coeur vous en dit, vous pourriez mettre sur pieds un programme de troc de semences avec vos voisins. Bien que l’achat des semences ne soit pas très dispendieuse, il est possible de faire vos propre semences pour préparer les prochaines récoltes. Ce pourrait aussi être un beau projet scientifique pour vos enfants qui pourraient voir la magie de la nature à l’oeuvre. Installer vous quelques bacs ou pots à semences dans un endroit bien éclairés qui permettra aux semences de pousser avant le printemps.

 

Un condo pour oiseaux

Les oiseaux sont aussi des ailiés précieux car ils se nourrissent d’insectes et de larves qui font souvent des dommages dans votre potager. Installer un nichoir, une cabane (ou un condo) et un abreuvoir pour oiseaux pour bien les accueillir dans votre cours arrière. Vous pouvez construire vous même une cabane d’oiseau à partir d’un contenant de jus ou de plastique recyclé en le décorant d’un petit perchoir et des couleurs de votre choix (un beau projet pour les enfants!). La boutique Cascades propose une maison d’oiseaux en carton recyclé que vous pouvez colorer à votre goût. En plus d’entendre leurs chants mélodieux vous bénéficierez d’excellents gardiens pour votre jardin.

 

 Un jardin sur le toit ou le balcon

Pour ceux et celles qui n’ont pas accès à une cours arrière ou à un jardin communautaire, vous pouvez utiliser l’espace sur votre balcon ou même sur votre toit si l’endroit est accessible et sécuritaire. Procurez-vous quelques pots de fleurs de bonne dimension ou des bacs rectangulaires. Vous pouvez déposer les pots ou les bacs ou bien les suspendre. Déposez-y des fines herbes ou faites pousser un beau plant de tomates. En plus d’avoir un potager à portée de main, vous contribuerez à verdir votre quartier et aussi réduire les ilots de chaleur.

 

Consulter des émissions, livres et magazines sur le jardinage écologique

En plus de tous ces petits trucs vous pouvez en apprendre encore plus sur le jardinage écologique et biologique en regardant des émissions telles que le Fermier Urbain de Riccardo ou en visitant des sites spécialisés tel que celui du Jardin Botanique de Montréal. Plusieurs excellents sites et livres sur le jardinage écologique sont disponibles. Nous vous recommandons les titres suivants:

 

 

Bonne récolte!